Le tambour : gagner en expansion de conscience

Lors de ces « voyages chamaniques », le chaman utilise son tambour, pour d’une part appeler la protection des esprits gardiens des 4 directions (Nord/Est/Sud/Ouest) et permettre à la personne d’accéder à son subconscient et à sa profondeur. « Quand le rythme du tambour parvient à 180/200 battements minutes, il stimule la production des ondes thêta dans le cerveau, celle des états de conscience modifiée » précise le Dr Olivier Chambon, psychiatre qui explore les liens entre psychothérapie et chamanisme. 

Traditionnellement, lors de cérémonies, c’est le chaman lui-même qui entre dans cet état pour communiquer avec des esprits, et aider la personne à « guérir » et à restaurer l’harmonie avec la nature, ses cycles et ses rythmes, « clés de notre équilibre et de notre bonne santé« . 

Source texte : Catherine Maillard, Chamanisme